cours n°36 guérisseur spirituel:Psaumes de David,Demande « à Dieu » aide et protection:Epidémies

Psaume 90

Qui est sous la garde de Dieu est à l’abri de tout péril

Celui qui demeure ferme, avec l’assistance du Très-Haut, se reposera sûrement dans la protection du Dieu du ciel.
Il dira au Seigneur : Vous êtes mon défenseur et mon refuge; il est mon Dieu, en lui je mettrai tout mon espoir.
Car c’est lui qui m’a délivré du piège des chasseurs et de la parole pernicieuse.
Il te couvrira de ses épaules, et sous ses ailes tu découvrira l’espérance.
Sa vérité t’entourera comme d’un bouclier; tu n’auras rien à craindre des épouvantes nocturnes.
Ni de la flèche qui vole dans le jour, ni des entreprises de celui qui rampe dans les ténèbres, ni des attaques des démons diurnes ou nocturnes.
Mille tomberont à ta gauche, et dix mille à ta droite: pas un seul n’approchera de toi.
Et même tu pourras considérer et voir de tes yeux le châtiment du pécheur.
Parce que tu as dit: Seigneur, vous êtes mon seul espoir; C’est dans le Très-Haut que tu as placé ton refuge.
Le mal ne pourra t’atteindre, et nul fléau n’envahira ta demeure.
Car pour toi il a ordonné à ses anges qu’ils te gardent dans toutes tes voies.
Ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu ne heurtes tes pieds contre la pierre.
Tu marcheras sur l’aspic et le basilic, et du talon tu frapperas le lion et le dragon.
Car quiconque espère en moi, je le délivrerai, je le protégerai, car il a reconnu mon nom.
Dès qu’il criera vers moi, je le délivrerai; je suis avec lui dans l’affliction : je l’en arracherai et je le glorifierai.
Je le comblerai de longs jours, et je lui montrerai mon salut.

Psaume 91

Tout ce que Dieu fait est grand, soit dans la punition des méchants, soit dans la récompense des bons.

Il est bon de louer le Seigneur, et de chanter votre nom, ô Très-Haut.
Pour annoncer le matin votre miséricorde, et votre vérité pendant la nuit,
Sur le psaltérion à dix cordes, avec un cantique sur la harpe.
Parce que vous m’avez réjoui, Seigneur, par ce que vous avez fait, et à la vue des œuvres de vos mains je tressaillerai.
Que vos œuvres sont magnifiques, Seigneur ! Vos pensées sont infiniment profondes.
Un homme insensé ne les connaîtra pas, et un fou ne les comprendra pas.
Lorsque les pécheurs se seront produits au-dehors comme le foin, et qu’auront apparu tous ceux qui opèrent l’iniquité, pour périr dans les siècles des siècles.
Vous, au contraire, vous êtes éternellement le Très-Haut, ô Seigneur.
Parce que voici que vos ennemis périront, Seigneur, parce que voici que vos ennemis périront, et que seront dispersés tous ceux qui opèrent l’iniquité.
Et ma corne sera élevée comme la corne d’une licorne, ma vieillesse comblée d’une miséricorde abondante.
Mon œil a regardé d’en haut mes ennemis, et mon oreille entendra avec complaisance la ruine des méchants qui s’insurgent contre moi.
Le juste, comme un palmier, fleurira; comme un cèdre du Liban,il se multipliera.
Plantés dans la maison du Seigneur, dans les parvis de la maison de notre Dieu, ils fleuriront.
Ils se multiplieront encore dans une heureuse vieillesse, et ils montreront une patience persévérante.
Et sa vieillesse que le Seigneur notre Dieu est droit, et qu’il se sera encore féconde en fruits, pour annoncer que le Seigneur notre Dieu est droit, et qu’il n’y a point d’iniquité en lui.

Psaume 92

Chantons la grandeur de Dieu

Le Seigneur a établi son règne, il a été revêtu de gloire; le Seigneur a été revêtu de force, et il s’est ceint.
Car il a affermi le globe de la terre, lequel ne sera point ébranlé.
Votre trône était établi dès lors: vous êtes, vous, avant les siècles.
Les fleuves ont élevé leurs flots, à cause des mugissements des eaux abondantes.
admirables sont les soulèvements de la mer; admirable est le Seigneur dans les cieux.
Vos témoigages sont infiniment dignes de créance: la sainteté, Seigneur, convient à votre maison dans la longue durée des jours.

 


Prières merveilleuses

Demande « à Dieu » aide et protection: Épidémies

N°1 – Psaume 77:

Le prophète raconte les infidélités des ancêtres, pour lesquelles il a rejeté Ephraïm pour choisir Judas, en lui donnant David pour roi.

Appliquez-vous à ma loi, ô peuple, inclinez votre oreille aux paroles de ma bouche.
J’ouvrirai ma bouche en paraboles: je dirai de choses cachées dès le commencement;
Combien de grandes choses nous avons entendues et connues, et que nos pères nous ont racontées.
Elles n’ont pas été cachées à leurs fils dans une autre génération.
Ils ont raconté les louanges du Seigneur, ses œuvres puissantes, et ses merveilles qu’il a faites.
Et a suscité un témoignage dans Jacob; et a établi une loi dans Israël: combien de grandes choses il a commandé à nos pères de faire connaitre à leur fils
Afin qu’une autre génération les connaisse. Les fils qui naîtront et s’élèveront après eux les raconteront à leur fils,
Afin qu’ils mettent en Dieu leur espérance, qu’ils n’oublient pas ses œuvres, et qu’ils recherchent ses commandements.
De peur qu’ils ne deviennent comme leurs pères une génération perverse et exaspérant Dieu: une génération qui n’a point dirigé son cœur, et dont l’esprit ne s’est point confié en Dieu.
Les fils d’Ephraïm, habiles à tendre l’arc et à en tirer, ont tourné le dos au jour du combat.
Ils n’ont pas gardé l’alliance de Dieu, et ils n’ont pas voulu marcher dans sa loi.
Ils ont oublié ses bienfaits et les merveilles qu’il leur a montrées.
Devant leurs pères il a fait des merveilles, dans la terre d’Egypte, dans la plaine de Tanis.
Il divisa la mer, et il les fit passer: et il fixa les eaux comme dans une outre.
Il les conduisit, le jour, au moyen d’une nuée, et toute la nuit à la clarté d’un feu.
Il fendit une pierre dans le désert, et les fit boire comme à un abîme abondant.
Car il fit sortir de l’eau de la pierre, et il en fit sortir des eaux comme des fleuves.
Mais ils péchèrent encore de nouveau contre lui ils excitèrent à la colère le Très-Haut dans un lieu sans eau.
Et ils tentèrent Dieu dans leurs cœurs, au point qu’ils demandèrent une nourriture pour leurs âmes.
Et ils parlèrent mal de Dieu, ils dirent: Est-ce que Dieu pourra préparer une table dans le désert ?
Parce qu’il a frappé une pierre, et que des eaux ont coulé, et que des torrents ont débordé. Est-ce qu’il pourra aussi donner du pain et préparer une table pour son peuple ?
C’est pour cela que le Seigneur entendit et différa; mais un feu s’alluma contre Jacob, et sa colère monta contre Israël.
Parce qu’ils ne crurent pas en Dieu, et qu’ils n’espérèrent pas en son salut.
Et il commanda aux nuées d’en haut, et il ouvrit les portes du ciel.
Et il leur fit pleuvoir de la mannes pour manger, et il leur donna un pain du ciel.
L’homme mangea le pain des anges, Dieu leur envoya une nourriture en abondance.
Il fit disparaître du ciel le vent du Nord, et il amena par sa puissance le vent d’Afrique.
Il fit pleuvoir sur eux des viandes comme la poussière, et des oiseaux comme le sable de la mer.
Et ils tombèrent au milieu de leur camp, autour de leurs tabernacles.
Ils mangèrent et ils furent rassasiés à l’excès, et Dieu leur accorda selon leur désir.
Ils ne furent point frustrés dans leur désir. Leurs viandes étaient encore dans leur bouche,
Quand la colère de Dieu tomba sur eux. Et il tua les gras d’entre eux et rejeta l’élite d’Israël.
Au milieu de tous ces prodiges ils péchèrent encore, et ne crurent pas à ses merveilles.
Et leurs jours se terminèrent vainement, et leurs années avec rapidité.
Lorsqu’il les tuait, ils le cherchaient,et ils revenaient, et, dès le point du jour, ils venaient à lui.
Et ils se souvinrent que Dieu était leur aide, et que le Dieu très-haut était leur rédempteur.
Mais ils l’aimèrent de bouche seulement, et ils lui mentirent par leur langue.
Car leur cœur n’était pas droit avec lui, et ils ne furent pas trouvés fidèles à son alliance.
Mais lui est miséricordieux, il pardonnera leurs péchés, et ne les perdra pas entièrement. Et souvent il détourna sa colère et il n’alluma pas toute sa colère.
Il se rappela qu’ils étaient chair, un souffle qui va et qui ne revient pas.
Combien de fois l’ont-ils irrité dans le désert, et l’ont-ils excité à la colère dans un lieu sans eau ?
Et de nouveau ils tentèrent Dieu et ils ont aigri le saint d’Israël.
Ils ne se sont pas rappelé sa main, au jour où il les retira de la main d’un oppresseur.
Comment il fit en Egypte ses miracles et ses prodiges dans la plaine de Tanis.
Et il changea en sang leurs fleuves et leurs pluies, pour qu’ils ne bussent point.
Il envoya contre eux une multitude de mouches qui les dévorèrent et la grenouille qui les ravagea.
E il donna à la rouille leurs fruits et leurs travaux à la sauterelle.
Et il fit périr par la grêle leurs vignes, et leurs mûriers par la gelée.
Et il livra à la grêle leurs bêtes, et leurs possessions au feu.
Il envoya contre eux la colère de son indignation: l’indignation et la colère et la tribulation envoyées par des anges mauvais.
Il fit une voie au sentier de sa colère, et il n’épargna pas la mort à leurs âmes: et leurs bêtes, il les renferma dans la mort.
Et il frappa tout premier né d’Egypte, les prémices de tout travail dans les tabernacles de Cham.
Et il en retira, comme des brebis, son peuple: et il les conduisit comme un troupeau dans le désert.
Et il les fit sortir pleins d’espérance, et ils ne craignirent point; quant à leurs ennemis, la mer les couvrit.
Et il les amena sur la montagne de sa sanctification; montagne qu’a acquise sa droite. Et il chassa de leur face des nations; et il leur divisa au sort une terre avec un cordeau de partage.
Et il fit habiter dans leurs tabernacles les tribus d’Israël.
Mais ils tentèrent et aigrirent le Dieu très-haut; et ne gardèrent pas ses témoignages.
Et ils se détournèrent de lui et n’observèrent pas l’alliance; de la même manière que leurs pères, ils devinrent comme un arc qui porte à faux.
Ils l’ont excité à la colère sur leurs collines; et par leurs images taillées au ciseau ils l’ont provoqué à la jalousie.
Dieu entendit, et il méprisa, et réduisit entièrement au néant Israël.
Et il repoussa le tabernacle de Silo, son tabernacle où il avait habité parmi les hommes.
Il livra à la captivité l’arche, leur force; et leur beauté entre les mains de l’ennemi.
Il renferma son peuple entre les glaives; et son héritage, il le méprisa.
Un feu dévora leurs jeunes hommes, et leurs vierges ne furent pas pleurées.
Leurs prêtres tombèrent sous le glaive, et on ne pleurait pas leurs veuves.
Mais, le Seigneur se réveilla comme un homme endormi, comme un héros qui a été ivre de vin.
Il frappa ses ennemis par derrière; il leur infligea un opprobre éternel.
Et il repoussa le tabernacle de Joseph, et ne choisit point le tribu d’Ephraïm.
Mais il choisit la tribu de Juda, la montagne de Sion qu’il a aimée.
Et il bâtit comme une corne de licorne son sanctuaire, dans la terre qu’il a fondée pour les siècles.
Il choisit David son serviteur, et il le tira du milieu des troupeaux de brebis: il le prit à la suite de celles qui étaient pleines.
Pour être le pasteur de Jacob son serviteur, et d’Israël son héritage.
Et David les fit paître dans l’innocence de son cœur, et avec ses mains habiles, il les conduisit.

N°2 – Eau de S.Willibrod.

Bénédiction de l’eau de Saint Willibrod
† V)Notre aide est dans le Nom du Seigneur,
R) Qui a fait le ciel et la terre.
V) Sauvez votre servante N…,
R) Qui n’espère qu’en vous seul, ô mon Dieu.
V) Seigneur, soyez pour elle comme une forteresse puissante.
R) Contre les attaques de l’Ennemi.
V) Et que cet Ennemi ne profite en rien sur elle.
R) Et que le Fils du mal ne puisse lui nuire.
V) De votre ciel, Seigneur, envoyez-lui du secours.
R) Et de Sion protégez-la.
V) Seigneur, exaucez ma prière.
R) Et que mon ri monte vers vous.
Je t’exorcise, créature de l’eau, † par le Dieu Vivant, † par le Dieu Vrai, † par le Dieu Saint, pour que tu puisses devenir remède salutaire de l’âme et du corps, au Nom de Celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et passer le monde par le feu. Ainsi soit-il !
Pions. – Bénissez, Seigneur, cette eau contre l’Ennemi du genre humain, et envoyez sur elle votre Esprit Saint, afin que fortifiée par la vertu céleste, elle serve à poursuivre le si terrible Ennemi, à dissiper la maladie, à donner la santé à quiconque s’en servira. Par N.-S. J.-C. Ainsi soit-il !
Prions. – † Bénissez, Seigneur Tout-Puissant, ces eaux que vous avez laissées à l’usage du genre humain, pour laver les crimes de tous les pécheurs; faites que partout où elles seront répandues ou bues, après avoir invoqué surelles votre saint Nom, nous soit donné par ces eaux l’inviolable don de votre salut; que tout ce qui est sordide en nous disparaisse; et que par le bienfait de notre miséricorde,nous soit accordée à tous la santé du corps et de l’âme, par Celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et purifier le monde par le feu. Ainsi soit-il !
Prions. – † Bénissez, Père Saint, Notre Seigneur, cette créature de l’eau : qu’elle soit pour tous les hommes remède propre à guérir toutes les maladies du corps et de l’âme, à repousser toutes les attaques de l’Ennemi; et donnez-nous en elle, par l’invocation de votre Très Saint Nom, une protection assurée pour notre âme comme pour notre corps. Par N.-S. J.-C. Ainsi soit-il !
Prions. – Dieu, qui sur les peuples de races diverses avez établi de si illustres propagateurs de la vraie foi : accordez à nos prières, que tous ceux qui recourent au patronage de notre très saint Docteur Willibrod, obtiennent dans le présent la joie de la santé et de la prospérité, et dans l’avenir la glorieuse béatitude. Par N.-S. J.-C. Ainsi soit-il !
Que la bénédiction de Dieu † Père,† Fils, † et Saint Esprit descende sur cette eau et y reste toujours. Ainsi soit-il !

Aspergez avec l’eau bénite.

N°3. – prière n°1 Choléra

Ô Dieu Tout-Puissant qui donnez la vie et la santé, nous tombons à vos genoux pour implorer votre miséricorde. Pleins du repentir de nos péchés, nous venons vers vous chercher un refuge contre les afflictions qui nous accablent. Apaisez votre colère, que nous ne l’avons que trop méritée par nos fautes. Nous sommes vos créatures : servez-nous de bouclier et de rempart contre ce souffle empoisonné, qui parcourt notre contrée, en la couvrant de deuil et de larmes. Purifiez l’air que nous respirons, préservez-nous de cette maladie contagieuse. Commandez à l’Ange Exterminateur, Ministre de vos justices et de vos vengeances, de ne plus nous frapper de son glaive. Faites-nous grâce : nous confessons nos péchés, qui nous ont attiré ce terrible fléau.