Cours n°39 guérisseur spirituel:Psaumes de David,bénédiction de la craie,prière blessures par le fer

Psaume 99

Louange et gloire à Dieu.

Poussez des cris d’allégresse vers Dieu, ô terre tout entière: servez le Seigneur avec joie.
Entrez en sa présence avec exultation.
Sachez que le Seigneur est Dieu: c’est lui-même qui nous a faits, et non pas nous-mêmes.
Vous son peuple et les brebis de son pâturage, entrez par ses portes en le louant: dans ses parvis en chantant des hymnes; publiez ses louanges.
Louez son nom, car il est doux, le Seigneur: sa miséricorde est éternelle et jusqu’à toutes les générations s’étend sa vérité.

Psaume 100

Le prophète rend compte à Dieu des actes de sa vie et lui rend grâces. Ce psaume s’applique au Christ.

Je vous chanterai la miséricorde et la justice, ô Seigneur: je les chanterai sur le psaltérion.
Et je m’appliquerai à comprendre une voie sans tache, quand vous viendrez vers moi.
Je marchais dans l’innocence de mon cœur, dans l’intérieur de ma maison.
Je ne me proposais point devant les yeux de choses injustes: ceux qui commettaient des prévarications, je les ai haïs.
Il ne s’est pas attaché à moi, un cœur pervers: je ne connaissais pas le méchant qui s’éloignait de moi.
Celui qui en  secret disait du mal de son prochain, je le poursuivais.
L’homme à l’œil superbe, et au cœur insatiable, je ne mangeais pas avec lui.
Mes yeux étaient sur les fidèles de la terre, afin qu’ils fussent près de moi: celui qui marchait dans une voie sans tache était celui qui me servait.
Il n’habitera pas dans l’intérieur de ma maison celui qui agit avec orgueil: celui qui dit des choses iniques n’a pas dirigé sa voie devant mes yeux.
Dès le matin, je tuais tous les pécheurs de la terre, afin d’exterminer de la cité de Dieu tous ceux qui opèrent l’iniquité.

Psaume 101

Le prophète prie avec larmes le Christ, fondateur du ciel et de la terre, de prendre en pitié Sion, dont il doit bâtir son Eglise, dans laquelle peuples et rois viendront adorer Dieu.

Seigneur, exaucez ma prière, et que mon cri s’élève jusqu’à vous.
Ne détournez point de moi votre visage; en quelque temps que je sois dans l’affliction, inclinez vers moi votre oreille.
Quel que soit le jour où je vous invoque, exaucez-moi promptement.
Car mes jours s’évanouissent comme une fumée; et mes os, comme un menu brin de paille, se sont desséchés.
Je me suis abattu comme l’herbe fauchée, et mon cœur s’est flétri jusqu’à oublier de prendre toute nourriture.
A force de crier ma douleur, mes os se sont collés à ma peau.
Je suis devenu semblable au pélican du désert; je ressemble au hibou caché dans son trou solitaire.
Mes nuits sont sans sommeil, et je suis devenu comme un petit passereau abandonné seul sur un toit.
Tout le long des jours mes ennemis m’accablent d’injures; et ceux qui autrefois me comblaient de louanges vomissent contre moi mille imprécations.
Parce qu je mange la cendre comme du pain, et dans mon breuvage je mêle mes larmes.
Je recule épouvanté devant votre visage de colère et d’indignation; car après m’avoir élevé bien haut, vous m’avez brisé contre terre.
Mes jours comme l’ombre ont décliné, et moi-même comme une herbe je me dessèche.
Mais vous, Seigneur, vous demeurez éternellement; et la mémoire de votre nom s’étend de génération e génération.
Levez-vous et ayez pitié de Sion; parce qu’il est enfin venu, le temps de la pitié pour elle.
Car les prières de Sion sont chères à vos serviteurs; et ils s’attendrissent sur ses ruines.
Et les nations craindront votre nom, Seigneur; et tous les rois de la terre publieront votre gloire.
Parce que le Seigneur a rebâti Sion; et chacun l’y reverra dans sa gloire.
Il a eu égard à la prière de ceux qui étaient dans l’humiliation; et il n’a pas méprisé leurs suppliques.
Que ces merveilles soient écrites pour les générations futures; et le peuple de l’avenir rendra grâces au Seigneur.
De ce que le Seigneur a regardé des hauteurs de son sanctuaire; de son ciel il a daigné jeter les yeux sur la terre.
Pour entendre les gémissements des captifs; pour délier les fils de ceux que l’on a mis à mort;
Afin qu’ils proclament dans Sion le nom du Seigneur; et chantent ses louanges dans Jérusalem.
Peuples et rois ne feront plus qu’un pour servir le Seigneur.
Le peuple au fort de sa puissance a dit à Dieu: Apprenez-moi le petit nombre de mes jours.
Ne me rappelez pas au milieu de ma course; vos années à vous s’étendent de génération en génération.
C’est vous, Seigneur, qui dès le commencement avez créé la terre; et les cieux sont l’oeuvre de vos mains.
Eux aussi périront, vous seul restez inébranlable; toute créature, comme un vêtement, vieillit et s’use.
Et comme un manteau vous les quittez et en voici d’autres à leur place.
Mais vous, Seigneur, vous êtes toujours le même, et vos années ne finiront jamais.
Les enfants de vos serviteurs auront des demeures, et leur postérité durera toujours ici-bas.


Prières merveilleuses

Bénédiction de la craie

Avec cette craie bénite, on inscrit sur sa porte les noms des trois Rois Mages; et l’on évite ainsi , pour soi et les siens, tout malheur sur sa maison, de même que l’on éloigne toute attaque des Esprits mauvais et des Démons.
Les gens superficiels seront tentés de croire qu’il s’agit ici d’une pratique superstitieuse et condamnable: à coup sûr ils se tromperont, car cette pratique est conseillée par l’Eglise elle-même, qui nous en donne la formule de bénédiction.
Nous n’inventons rien de nous-même: nous nous appuyons constamment sur notre Sainte Mère l’Eglise Catholique, qui, inspirée de Dieu, connait mieux que personne nos besoins et les meilleurs moyens d’y remédier.

† Notre aide est dans le Nom du Seigneur,
R) Qui a créé le ciel et la terre
V) Seigneur, exaucez ma prière,
R) et que mon cri monte jusqu’à vous.
Si celui qui récite est prêtre, il ajoute:
V) Que le Seigneur soit avec vous.
R) Et avec votre esprit.
Prions. – †  Bénissez, Seigneur Dieu, cette créature de la craie: quelle soit salutaire aux hommes, et faites que par l’invocation de votre Très Saint Nom, quiconque prendra cette craie, et avec elle écrira sur les portes de sa maison les noms de vos saints Gaspard, Melchior et Baltasar, obtienne, par leur intercession et leurs mérites, la santé du corps et le salut de l’âme. Par N.-S.J.-C. Ainsi soit-il!
Aspergez d’eau bénite.


Prières et invocations pour les malades

Blessures par le fer

Prière d’ouverture n°1 et n°2 + :
Invocation à Saint LONGINUS (appelé aussi Saint LONGIN) qui fut le centurion romain qui perça le flanc de Jésus de sa lance.
Faites, s’il Vous plaît, Dieu Tout-Puissant, que par l’intercession de Votre Bienheureux martyr Saint Longinus, nos coeurs aient accés jusqu’à Votre Coeur, que nos corps soient délivrés de toute adversité et nos âmes purifiées de toutes mauvaises pensées!
Nous Vous en prions par Notre Seigneur Jésus-le-Christ; qu’il en soit ainsi!
Saint Longinus, qui avez cette grâce particulière de protéger ceux qui vous implorent et de guérir les blessures occasionnées par le fer de tous ceux qui vous demandent d’intercéder pour eux, priez pour nous, secourez-nous, guérissez les nôtres, s’il plaît à Dieu!
Nous vous le demandons:
† Au Nom du Père Créateur,
† Au Nom du Christ,
† Au Nom de l’Esprit Saint,
† Au Nom de la Divine Mère,
Qu’il en soit ainsi!